Drottingholm, pavillon chinois pour la reine

Dehors, il pleut et il fait froid, ça me rend un peu triste, mais au moins je retrouve l’énergie perdue dans mon voyage.
En fin d’après midi nous prenons la voiture et nous nous dirigerons vers le château Drottingholm, littéralement la place de la reine, mais elle est actuellement la résidence officielle de la famille royale suédoise et un monument du patrimoine mondial de l’UNESCO. Une armée de statues grecques nous accueille alors que nous passons devant le Théâtre Royal et que nous entrons dans les jardins royaux. La porte ressemble à celui du Palais de Buckingham, mais le reste des jardins royaux sont très semblables à ceux du Château de Versailles. C’est vraiment dommage qu’il pleut, je cherche encore la lumière du soleil entre les branches des arbres. Nous entrons dans les jardins, nous dirigeant vers le pavillon chinois. Au moment où il a été construit, le style chinois était à la mode et le pavillon est un cadeau du roi à son épouse, la reine Urlika, pour son 33e anniversaire. Honnêtement il ne semble pas très chinois, sauf pour le toit à double pente. Le reste de l’édifice ressemble à du bois préfabriqué. Autrefois le hall était l’endroit idéal pour les loisirs de la reine où elle prenait le thé avec ses demoiselles d’honneur, et où se tenaient des jeux. Eh bien chère Urlika, vous n’avez manqué de rien, hein?
Il a été construit en bois, mais à cause de détérioration, il a été reconstruit en briques. Peut-être que c’est la raison pour laquelle il me donne l’impression que c’est du préfabriqué; à l’époque il devait avoir l’air plus «chinois».
Devant le pavillon, il ya une belle petite place de fleurs violettes, la couleur préférée de la reine. Fredrick me taquine en m’appelant Ulrika parce qu’il sait que le violet est ma couleur préférée aussi. Alors que nous retournons à la voiture, nous marchons devant une tente appelée faux Koppartälten (tente de cuivre), qui est inspiré des camps romains. C’est là que la garde militaire est postée. Honnêtement, comme on dit à Rome, à la fois le Pavillon chinois et la “tente romaine» est un «régal pour les yeux!” Ces deux structures préfabriquées détonnent fortement avec la magnificence du château, les statues néoclassiques et le jardin baroque où les buissons sont parfaitement carrée ou rectangulaires. Fredrick me dit qu’il ya une tente de cuivre encore plus grande dans l’actuel château de la princesse qui est devenu le musée de l’armée suédoise.
De retour dans la voiture, Fredrick reçoit un texto de Georgof, le gars grec que nous avons rencontré hier soir au club. Georgof est un médecin qui habite à deux heures de Stockholm, il est resté en ville pour le week-end, il veut profiter de l’occasion pour venir nous dire bonjour et voir le nouvel appartement. Fredrick l’a invité pour dîner.
Fredrick a préparé une sorte de rôti de bœuf, mais c’est du porc, appelé “Kassler”, avec une sauce à base de crème, de lait mangue, pulpe de tomate, paprika et le piment. Salade de riz et de fromage feta accompagne la viande de porc. C’est un hommage à notre ami grec. Très bon! Il a promis de me donner la recette pour que je puisse le faire à la maison, mais il n’est pas facile de trouver du lait de mangue en Italie. Avant que Georgof parte, Fredrick lui demande s’il a des plans pour dimanche prochain, car j’ai promis de faire cuire un dîner italien dimanche prochain. Le menu est encore top secret!