Voyager à la “Thelma & Louise”

Fika Fika Fika!
(Pause-café suédois)
Je me réveille au bout de quelques heures avant d’arriver au Högankustenbro, le plus haut pont de Suède. Je suis encore un peu endormi, mais j’ai la chair de poule lorsque nous conduisons sur le pont; on dirait le pont de San Francisco. Fredrick explique, en bon guide touristique, que le pont a été construit en 1997, est 182 mètres de haut, et s’étend sur 1210 mètres.
Nous nous arrêtons à un autogrill pour prendre un café et un sandwich: Fika, Fika! Quand je sors de la voiture,  ne portant qu’un short, je gèle sur place : le froid est mortel. Mais ca vaut tout de même la peine, juste pour voir les visages surpris des Suédois en train de regarder un homme seulement vêtu d’un short lorsque la température est de 5 ° C … INESTIMABLE! Comment je suis bête!
Nous continuons notre voyage et nous tombons sur un énorme MAX brandissant des drapeaux fièrement. La ville s’appelle Örnskönskwik, le lieu de naissance de Max. Celui en face de nous est le tout premier, avant de s’étendre à travers toute la Suède et de rivaliser avec l’Américain McDonald!

Les habitants de ce village sont tellement fiers de ce fast-food qu’ils ont interdit à la fois McDonald et Burger King! Je les imagine comme des paysans médiévaux avec des fourches et pelles qui repoussent le monstre!

En dehors du Max, Örnskönskwik (je n’ai aucune idée de comment le prononcer) est célèbre pour son équipe de hockey “Floppa» et son stade. Nous passons rapidement, puis nous nous arrêtons à une autre autogrill. En entrant, Fredrick prend un panier et, comme le petit chaperon rouge, il le remplit avec du chocolat et d’autres cochonneries;  comme s’il cueillais des fleurs pour sa grand-mère. Je vais dans le rayon des livres, des journaux, et de la section CD et quand je vois le dernier CD de l’Eurovision, j’appelle Fredrick pour lui montrer. Il me regarde un instant en levant son sourcil, puis le met dans le panier avec les tablettes de chocolat.
“Cher Thelma, ce CD est la bande son de notre voyage en Scandinavie!”
Nous prenons une autre tasse de café et un Kanelbulle, un rouleau à la cannelle, mon épice préférée! J’adore le “Kanelbulle!”
Fredrick prend les barres de chocolat dans sa main pour m’en proposer une, comme un magicien avec son jeu de cartes: «Lequel choisis-tu ?” J’ai choisi un chocolat au caramel très semblable au Lion. Alors que je commence à le manger, il ouvre le coffre de la voiture où se trouve le lecteur de CD. Il met deux CDs en m’avouant que sa chaine peut en contenir jusqu’à cinq.
Nous partons, et je mets mes lunettes de soleil, jouant le rôle de Thelma. J’allume sur la chaîne stéréo, baisse mes lunettes de soleil, et dit : «Louise, ok, allons-y!”