Laponie, j’adore faire du shopping au magasin à un dollar

Minuit! Il pleut des cordes et il fait encore jour. Fredrick se met au lit, demain on se réveille à 5:00 pour revenir à Stockholm. Nous partons tôt pour aller à Uppsala, avant de retourner à la capitale. Il faut 12 heures pour se rendre à Stockholm. Aujourd’hui nous avons passé la pointe nord de la Suède, la Laponie!
Nous sommes allés faire du shopping dans un centre commercial appelé «magasin à un dollar», où tout est vendu à très bas prix: un paradis pour moi et Fredrick. Si j’avais de la place dans mes bagages j’acheterais tout. Fredrick a acheté des produits pour la maison, des choses triviales comme un chapeau de cowboy, du papier toilette et des barres de chocolat. Mais, “ATTENTION:” il a dépensé plus de 70 euros. J’ai acheté de la crème pour le corps pour 2

euros, des drapeaux suédois, un ensemble de CD des Drôles de dames, deux tasses vraiment cool avec de nombreux noms de villes écrits dessus: Rome, Oslo, New York, Londres, Paris, et bien d’autres. J’en ai acheté deux: une pour moi et une pour le fou qui me suivra de mes prochains voyages! J’ai aussi acheté un plateau pour le café en Suède. Total = 200 SEK = 20 euros. Ce n’est pas tant que ça, je sais que je dois économiser, mais un peu de shopping salutaire … rend heureux!
Dès que nous passons devant le magasin, je vois l’enseigne Laponie – Lappland !
Il est écrit à la fois en suédois et en lapon. Les gens sont très différent des suédois. En fait, ils descendent des «arborigènes» Esquimaux, samui, avec des yeux légèrement bridés et des cheveux noirs comme le jais.
Nous rejoignons Lars, un ami de Fredrick, dans un restaurant petit et confortable. Etrangement le restaurant est plein, parce que c’est la fête nationale de la Suède et tous les gens vont à la campagne, comme en Laponie, pour se reposer ou faire un voyage. Je regarde dehors  par fenêtre et même si c’est Juin, il y a encore un peu de neige sur les pistes de ski. La température est d’environ 5-6 º C. Fredrick m’a prêté un pull épais, donc j’ai chaud. Le restaurant s’appelle “Hans pa Hornet”, qui signifie “Le coin des Hans.” Dès que Fredrick est entré, il était tout content de découvrir du PALT dans le menu. Il explique que le PALT est un plat typique de la Laponie qu’on ne trouve pas à Stockholm. Je dois goûter. Sa grand-mère en faisait il y a bien longtemps quand il était enfant … Marcel Proust!
Le Palt est une boule de pomme de terre rempli de viande de porc et de sang de renne. Il existe deux variétés: le noir et le blanc; le palt blanc n’a pas de sang de renne.
Nous nous asseyons avec Lars et sa femme, et leur famille.
La femme de Lars me demande si j’aime le palt; quand je lui dis que oui, elle me révèle l’”ingrédient secret”. je la regarde et lui dit que je savais déjà, en lui faisant un clin d’oeil.
En fait, je préfère le palt noir avec le sang plutôt que le blanc. Elle est estomaquée car elle connait tellement d’Italiens qui sont fidèles à leur nourriture et qui ne mangent qu’italien; ils s’aventurent rarement à goûter d’autres cuisines. S’ils le font, ils ne vont naturellement vers du PALT. Honnêtement, je suis fier de notre cuisine et je pense que c’est la meilleure au monde, mais je suis ouvert à d’autres cuisines, surtout quand il s’agit de cuisine locale.
C’est avec fierté que je mange du Palt comme un vrai suédois, avec du smör, le beurre local et LINGONSJLT, une confiture de groseilles. Je dois avouer que le contraste entre le sucré et le salé améliore la viande et rafraîchit le palais. Vraiment bon ! Et comme un vrai Lapon, je bois du lait de renne chaud.
Fredrick me regarde fièrement comme si j’étais son fils! Nous prenons un café et retournons à Jörn.