Deux gouttes de Chanel avant de partir pour les Etas- Unis !

aeroporto-di-londra-heathrowCe matin je me suis levé à 5h30, étrangement sans trop d’effort. Alain était déjà réveillé et il m’a préparé le petit-déjeuner. J’ai décidé de ne pas jeter la valise cassée, pour mettre toutes les choses que j’ai acheté en Scandinavie et que je n’utiliserai pas en Amérique comme brochures, livres, souvenirs, etc. Bien que j’ai la valise, cette fois je vais à pied vers la station de métro, elle n’est pas très loin et j’ai besoin d’un peu d’air. Le voyage aux États-Unis est le cœur  de mon voyage, probablement que je vais accumuler plus de choses que d’habitude,  je serai sur un autre continent, je n’ai pas des amis proches sur lesquels je peux compter, je vais me baser sur la confiance et la conviction que tout ira bien: mais si ce n’est pas comme ça? Le froid du matin à Londres me donne l’oxygène nécessaire pour conjurer l’angoisse de l’avion. J’arrive à 6h50 au métro et à l’avance à l’aéroport Heathrow grâce à l’efficacité  du  métro de Londres. Je doute quand j’arrive à la ligne Piccadilly et je vois trois stations de métro à Heathrow et Terminal 5. Je contrôle si dans la fiche de réservation il y a le terminal. Tu parles!

 

J’essaie alors  avec un garçon en uniforme de la British Airways. Il sort de sa poche un rappel des compagnies aériennes et me dit que le check in de United Airlines est dans le Terminal 4, mais je dois descendre à l’arrêt précédent car ce train va seulement à la première, deuxième et troisième station. Lorsque j’arrive devant la United Airlines check-in, la sécurité me fait remarquer que, même si j’ai réservé sur le site Web de la compagnie, celle-ci est en code-sharing, ça veux dire un partenaire, en ce cas avec l’AIR CANADA.aircanada

 

Pendant que je me dirigeais vers le Terminal 3, je me souvenais qu’en fait, j’avais déjà fait du code-sharing par le passé et je ne me le rappelais pas : quand je suis allé en Espagne j’avais réservé avec Iberia, mais j’ai volé avec Vueling, quand je suis allé en France, j’ai réservé avec Air France, mais je me suis envolé avec Alitalia. Les vols directs à Toronto, j’aurais dû tirer la sonnette d’alarme. Heureusement, ils sont bien en avance. Je remplis le “check-in self-service” et attache le coupon « Drop Luggage »  et je vois ma valise disparaître. En regardant cela je devrais dire: «Ne t’inquiète pas, je te vois à Newark!” J’ai encore un peu de temps et comme à mon habitude je fais une visite  au Duty free où il y a une vendeuse de Channel qui  fait essayer toute la nouvelle gamme de crème hydratante pour le visage. Quelle meilleure occasion? Pendant que j’étale la crème, la fille m’ énumère tous les avantages, je hoche la tête pour montrer que je l’écoute, et lorsque la crème est bien absorbée je la remercie en disant que je vais contrôler si l’embarquement à commencé. Avant de partir, cependant, d’effectuer le vol dans le style Chanel, j’asperge quelques gouttes d’Allure. Maintenant, je suis prêt à voler!

Je me souviens quand j’étais à Paris avec mon ami Fabien nous sommes passés au magasin Sephora des Champs Elysées et après avoir essayé nos parfums préférés, nous sortions  sans rien acheter. Mon ami s’est approché de moi en souriant et me disait: “C’est gentil Sephora!”

Avant d’arriver à la porte, vous devez passer par la douane, avant même d’être arrivé, absurde! Je donne mon passeport à la sécurité, mais l’agent remarque un changement entre la photo et maintenant, donc  il me demande une carte d’identité. En fait, le passeport était de 2007 quand je suis parti pour le Canada et pour être honnête dans cette photo je ressemble à un taliban. Cependant, ils sont un peu irrité que la photo soit tellement différente et je dois montrer une autre carte : ainsi avec un ton délicat, montrant la carte d’identité , je dis «Dans cette photo, j’avais 20 ans et j’en ai maintenant 26. Je suis changé? ”

n5_chanel

 

Le pauvre Chinois qui m’a demandé le document devient rouge de honte et de silence. Il me redonne mes papiers. Il m’a demandé pardon car il s’est trompé, comme tous les étrangers, sur mon nom : donc avec un ton de Miss Rottemeier je le corrige: «Ch en italien se prononce K, Chiarini, merci!” Je traverse la douane comme une dame hystérique , tout en marchant à travers la porte, mais je pense au pauvre garçon et je grimace inévitablement! Nous attendons que tous les passagers soient arrivés et je saisis cette occasion pour prendre tous les tabloïds et les journaux qui sont disponibles. Il y en a de toutes les sortes. Je prends le magazine people, le Daily Mirror, le Herald Tribune, un journal des voyages où, entre autres choses sur les Etats-Unis et à la première page se lit comme suit: “Brooklyn, New York n’est pas seulement Manhattan!”

One Comment Add yours

  1. Fabio Zattar scrive:

    Hello Fabio
    I had just discovered your site and your writings through your profile on instagram,
    and i need to tell you! Your style on writing has just caught me. I read just one of your travel notes and I feel like reading all the others. Love it!!
    I know you’ve already heard that a thousand times but i needed to be the thousand-one to tell you!!!
    It’s a pleasure to me to be in contact with your travel notes
    Thank you!
    Gently, Fabio

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...